Retour vers accueil « warmaths »

 

Warmaths : un outil numérique  pour mettre en œuvre des  PEDAGOGIES INNOVANTES .

 

 

 

Après plus de  40 années de recherche-action   concernant la lutte pour la réussite scolaire des élèves de LEP , en mathématiques . je suis en mesure de proposer un travail de  synthèse sur :

 

« Comment faire autrement ? 

……………. Comment agir   pour  adapter   les pratiques éducatives à l’évolution de la société et garantir l’égalité des chances de chaque individu qui doit se former » .

 

 (en partie rendu possible grâce à l’utilisation du numérique qui a permis la gestion des documents ).

 

 

 

 

 

 

Une des applications de ces pratiques innovantes concerne l’enseignement des mathématiques ( Ces pratiques sont  transférables à toutes les matières enseignées ( intellectuelles)

Le process  est inspiré  des pratiques mises en œuvre dans l’enseignement technique et technologique.

 

 

A savoir : une pédagogie par objectif ; définir la ou les s compétences à obtenir ;mettre en œuvre un apprentissage basé sur la « réduction » des erreurs  , et la maitrise des antériorités. ( progression validation possible si on maitrise les pré requis )

La validation d’une compétence correspond à l’autonomie de l’individu formé. ( identifier le problème , recherche d’une solution, réalisation ( résolution du problème : choix des possibilités , mobilisation des machines , outils, matières, etc…… )

 

 

 

 

 

ci-dessous :    Travail qui a abouti à l’

Elaboration d’ un process  permettant de maintenir un élève (ou adulte)  en situation de réussite scolaire .

 

 

 

 

 

 

1°) Ce dispositif s’appuie  sur un process nommé : «  la pyramide pédagogique » .( voir description )

 

 

      ce process s’est élaboré à partir des expérimentations avec plus de 3 000  individus (élèves , adultes et apprentis) en formation en mathématiques et sciences  , pour réussir une formation ,complète , de qualité , et  d’atteindre et valider le niveau 5  ( CAP – BEP ).

( le but étant aussi de posséder et maitriser l’ensemble des prérequis pour envisager une poursuite d’études (niveau 4) )

 

 

 

 

 

 

 

 

2°) listes des principaux paramètres sur lesquels il a fallu agir :

 

 

 

 

 

a)    La gestion du temps : pas de contrainte calendaire pour faire valider un apprentissage. ( obligation de faire valider tous les apprentissages ).

 

 

 

 

 

b)    La gestion et l’organisation des apprentissages. 

 

 

 

 

 

L’individualisation  implique que l’on fixe :  un lieu d’échange , de rendez-vous et  les dispositions (créneaux) horaires pour que celui qui entre en « apprentissage »  puisse trouver un formateur disponible pour « aider , expliquer , faire passer les épreuves , et pouvoir faire de la médiation et  remédiation )

 

 

 

 

 

c)    Des nouveaux  « outils pédagogiques »  pour « communiquer ». et gérer  la progression de chaque individu.

 

 

 

 

 

D’abord l’évaluation ( trop insuffisant pour estimer que le niveau monte ) ;  ensuite : l’évaluation et le contrôle  .

L’une  mesure le savoir-faire , le second mesure l’acquisition et la préhension et  compréhension du savoir.

Pour mesurer le niveau de l’élève , pour chaque leçon est créer : le devoir formatif. ( renégociable)

Mais avant de passer le devoir formatif et pour guider l’élève dans ses premiers apprentissages  est alors élaboré les travaux auto-formatif  appelés : Le devoir auto-formatif .

 

 

 

d)   Il a fallu  « inventer » une méthode pour gérer et organiser « le suivi individualisé » .

 

 

 Celui-ci permet de mettre en place une stratégie pour mesurer et  suivre la progression d’un élève jusqu’à la validation de l’apprentissage.

 

 

 

 

 

    c  ) il a fallu se constituer  une banque de données interactives. ( début : la formation CAP-BEP ; niveau 5 )

 

 

 

 

 

Organisation :

 

 

-        Rendre interactif les textes officiels ( programme, et compétences )

 

 

 

-        Une fiche de suivi élève , une fiche de suivi classe ,

 

 

 

-        La liste des cours (modules) à étudier sur l’ensemble du cycle de formation , à valider. Ce qui signifie que pour avoir le niveau on ne peut pas faire l’impasse sur certaines leçons .

 

 

 

-        Une fiche « organisation » , déroulement et validation des apprentissages………

 

 

 

Pour effectuer les apprentissages en formation :

 

 

 

Il a fallu créer des modules de formation . ( 26 pour le niveau 5 )

 

 

 

 

 

-        Créer un dossier « module  » qui comprend :

 

 

 

 

 

 Ce dossier comprend :

 

-        Une ou des  leçons .   (   en objectifs  spécifiques  de formation ).

 

( exemple : 1 leçon = 3 objectifs =  3 compétences à valider = 3 fiches informatives et formatives)

 

Ainsi pour chaque  objectif  =  une compétence visée  .

 

Pour l’élève :

  + une fiche cours spécifique (informations)

 +  une fiche « travaux auto-formatifs » (Apprentissages).  

 

pour le professeur :

+   la fiche devoir formatif ( un contrôle et une évaluation = Contrôle continu formatif  ) .

 

 +  la  fiche « situation » diplômante (=  vérifie des compétences  = contrôle continu certificatif) .

                       ( Cette fiche est  donnée lorsque le contrôle continu formatif est validé .)

 

 

 

 

En accès direct dans warmaths 

 

 

 

En plus , chaque  dossier (module ) : 

                                                        On peut consulter d’autres informations :

 

-        redescendre de niveau ;

-        passer au niveau supérieur ;

-         avoir une liste de cours à consulter pour parfaire la formation ou la compréhension ;

-        Trouver des activités interdisciplinaires ……( sciences , arithmétiques ,problèmes de la vie quotidienne ……… ….……………etc. ……….

 

 

 

 

 

L’ensemble de toutes ces informations sont réunies et disponibles sur le site « warmaths.fr »

 

E t elles peuvent être disponibles sur d’autres supports … exemple micro-sd …….

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour vers accueil « warmaths »